Espace membres

LE RADON

Rubrique : A la une, accueil, Actualités, REUNION QAI, Réunions techniques

Étiquette :

Historique du radon.
Dès l’année 1899, Pierre et Marie Curie observèrent un dépôt actif dû au radium qui
persistait pendant près d’un mois en l’absence de source [1]. La découverte du radon n’arriva
qu’un an après, grâce à Friedrich Ernst Dorn, un chercheur allemand, qui le baptisa
«émanation de radium » (RaEm). D’autres expériences réalisées par Robert Owens en 1899 et
par Ernest Rutherford en 1900 [2] sur les radiations d’oxydes de thorium révélèrent l’émission
d’un autre gaz radioactif dont la radioactivité subsistait plusieurs minutes. Ce gaz fut nommé
«émanation» et par la suite « émanation de thorium » (ThEm). En 1903, des émanations
similaires provenant de l’actinium furent découvertes par André-Louis Debierne et appelées
« émanation d’actinium » (AcEm) [3].
A partir de l’année 1920, ces trois émanations furent appelées « radon », « thoron » et « actinon », suivant leurs origines respectives : radium (226Ra), thorium (232Th) et actinium (227Ac). En fait, ce sont les isotopes naturels d’un même radioélément : le radon (86Rn). Ce
dernier est le troisième élément radioactif naturel découvert après le radium et le polonium.
En particulier, c’est le seul radioélément sous forme gazeuse à l’état naturel, ce qui lui permet
de facilement diffuser dans l’environnement et d’être présent dans l’air. Il peut présenter un
danger en cas de concentrations importantes dans des sites fermés et, pour les expériences
souterraines telles que NEMO, il représente une source importante de bruit de fond.

Je vous conseil de vous connecter sur le lien suivant: http://THESE Présentée à L’UNIVERSITE BORDEAUX 1 Ecole Doctorale des Sciences Physiques et de l’Ingénieur Par NGUYEN Thi Cam Ha NGUYEN Thi Cam Ha Pour obtenir le grade de DOCTEUR DOCTEUR Spécialité : Physique Nucléaire ================================================= Etude du radon et du thoron par collection électrostatique et par spectrométrie gamma dans le cadre de l’expérience NEMO de décroissance double bêta ========

Actualités

- Le décret n°2018-434 du 04 juin 2018 portant diverses dispositions en matière nucléaire achève la transposition la directive européenne 2013/59/Euratom1 du Conseil du 5 décembre 2013. 
Ce décret apporte plusieurs avancées dans le domaine de la radioprotection et de la sécurité permettant une meilleure prise en compte de la protection de la population vis-à-vis des rayonnements ionisants et notamment du radon. Le décret : abaisse le seuil de gestion de 300 Bq/m3 au lieu de 400 Bq/m3, élargit la surveillance des établissements recevant du public aux crèches et écoles maternelles et créé une information des acquéreurs ou des locataires dans des zones à potentiel radon significatif. Le radon reste la première source d’exposition aux rayonnements ionisants pour la population française.
Le décret sera suivi par des arrêtés relatifs à la cartographie des zones radon et relatifs aux mesures de gestion à prendre en cas de dépassement du seuil de 300 Bq/m3 notamment.- Dans le cadre du 3ème plan national pour la gestion du risque lié au radon, la Direction générale de la Santé publie le guide pratique « RADON – Boîte à outils pour la mise en œuvre d’actions locales de sensibilisation ». Cette boîte à outils vise à encourager et optimiser la mise en œuvre d’actions locales de sensibilisation au risque radon dans l’habitat. Elle est le fruit d’une collaboration entre la DGS et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), avec la participation active de nombreux acteurs impliqués au niveau local (Agences régionales de santé, Insti¬tut de radioprotection et de sûreté nucléaire, CEREMA, associations…).

7 novembre 2017 : Journée européenne du radon
- A l’initiative de l’Association européenne du radon (ERA), cette journée a pour objectif de sensibiliser le public et les acteurs du bâtiment et de la santé aux risques liés à l’exposition au radon et à la manière de le réduire. Plusieurs évènements sont organisés le 7 novembre et dans les semaines qui suivent par des collectivités, associations, Agences régionales de santé (ARS) et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).→ Liste des initiatives en France

- A cette occasion, le ministère chargé de la santé publie une infographie sur le radon et les bons gestes à adopter pour réduire son exposition.

Partager l’article

PARTENAIRES